KAOLACK: un important noeud de communication.

KAOLACK: un important noeud de communication.

Publié le 2019-05-20

Vue : 2160

Kaolack est un port fluvial et l'une des plus grandes région du Sénégal. La ville de Kaolack est une création coloniale qui a trouvé sur place le village de Ndagane aujourd'hui vieux quartier de la ville. Kaolack a été et est encore dans une grande mesure un centre important du transit de l'arachide, culture de rente du Sénégal. Autant dire que la ville a été durant longtemps l'une des plus importantes du Sénégal.

Kaolack est situé dans un royaume ancien qui s'appelait le Saloum. La ville a été bâtie dans un site caractérisé par une forte rétention de sel. Le bras de mer du Saloum est la cause de cette rétention et depuis longtemps une société spécialisée dans l'exploitation du sel détient le monopole dans la région.

Le royaume du Saloum assez réfractaire à la présence européenne a cependant accepté sous la crainte d'une répression la construction du fort de Kaolack sous Pinet-Laprade. Le fort bâti près du bras de mer du Saloum était le cœur d'un territoire français au sein du royaume du Saloum. Lors des guerres de résistance des souverains locaux, Maba Diakhou Bâ, souverain musulman de Nioro du Rip (actuellement département de la région de Kaolack) et Lat-Dior Diop souverain du Cayor en exil, attaquèrent le fort de Kaolack.

Kaolack fut donc un centre de transit important dans le commerce de l'arachide et du sel. La construction du chemin de fer a contribué a rapprocher cette ville du bassin arachidier.

Les localités les plus proches sont Sibon Moussa, Touba Mouride, Tiofak, Kahone, Palado et Koutal. Dakar, la capitale, se trouve à 192 km.

Kaolack est un important nœud de communication.

Grâce à son port sur le Saloum, la région a longtemps vécu au cœur de la production et de l'exportation de l’arachide.

(Source : Wikipedia)

Nos sites partenaires

Votre avis


Votre avis sur le site et nos services a beaucoup d'importance pour nous.

Nous suivre